iTunes Releases Roman Polanski: A Film Memoir

Available on iTunes Roman Polanski: A Film Memoir has had great success with the film critics.
Peter Galvin of SBS.com.au says that "What rises to the surface and sparkles are Polanski's gifts as a raconteur, his fierce intelligence and his guile."

Louise Keller of Urban Cinefile says "There is something exquisitely personal about this documentary in which he tells his story in conversation with his friend of over 40 years, producer Andrew Braunsberg."

With an 89% rating on Rotten Tomatoes Roman Polanski: A Film Memoir has been one of the hottest iTunes releases of 2013 and can be purchased at Apples iTunes store for only $12.99.

The film was released by Cinedigm who collaborates with producers and the exhibition community with unequalled transparency to market, source, curate and distribute quality content across all digital platforms to targeted and profitable audiences. They are a well respected company in the film industry. 

Roman Polanski’s Venus in Fur

 Venus in Fur is Polanski’s latest film debut. It originally premiered at the 2013 Cannes Festival. It is adapted from David Ives’ play bythe same name. The film premiered in Polish theatres on November 8th, and in French theatres on November 13th. Sundance Select has purchased the distribution rights for the United States, but a release date has not been announced.

The Storyline
in first follows the story of Thomas as he attempts to cast the film’s femme fatale female lead in his new play based on the novel Venus in furs by Leopold von Sacher Masoch. The movie begins with Thomas spacing along theater stage complaining about the lack of telling all the women he saw the auditions for the day. Seigner enters, late for the audition, and convinces him to read the play with her. What starts as an “innocent” play reading and audition quickly escalates into a battle of the sexes. Soon, it’s revealed Vanda knows the play by heart, and the roles reverse, with the actress exerting power over the director, much like what is actually depicted in the novel itself.

A play within a movie, sexually charged and frisky, the film exemplifies the sadomasochist/victim relationship, much like many of Polanski’s other films. The key difference here is the roles quickly reverse in this scenario, suggesting that the director actually wants the abuse, and welcomes it. That is part of what makes the dynamic so interesting--Amalric closely resembles a young Polanski, and plays the part opposite the director’s wife. It is possible the audience is getting a peek into the lives of Polanski and Seigner off-screen.

The Cast
This is a two-person cast, featuring the director’s wife, Emmanuelle Seigner as Vanda Jordan, and Mathieu Amalric, as the director, Thomas Novacheck. The chemistry between them on screen is amazing. There is an interesting undertone, as Amalric could double as a stand-in for the young Polanski. It’s thought to be a nod to the audience speaking volumes about the actor-director dynamic, and could speak volumes about the truth of the relationship Polanski really shares with Seigner.

This isn’t the first time these two have been on-screen together. This film brings the two back together for the first time since they starred together in Julian Schnabel's "The Diving Bell and the Butterfly."

The entire film takes place in the theatre, so while the audience may get bored with the lack of scene changes, it eliminates the distraction of where the characters are, and helps draw the audience into the story.

What Critics Have to Say
Venus in Fur has received many praises from critics. Critic Neil M. Smith says, “Polanski's follow-up to his film adaptation of the award-winning play ‘Carnage’ is another adaptation of an award-winning play (in this case an erotic two-hander by David Ives) set in a sole location -- in ‘Carnage’ the action unfolded in a cramped apartment, in ‘Venus in Fur,’ a theater. Polanski's wife and frequent collaborator Emmanuelle Seigner gives a wildly engaging performance as Vanda, an actress who shows up late to an audition for Thomas (Mathieu Amalric), a writer-director with some sadomasochist issues. What transpires over the course of their meeting is a battle of the sexes, where both weave in and out of playing Thomas' characters, blurring the line between what's written in his play and what's happening in reality.”


We will have to wait and see what it does in the United States market, but with the buzz it has generated abroad, we can expect audiences here to enjoy the film.

Moi Samantha 13 ANS



Né le 18 août 1933 à Paris , France, Polanski a déménagé avec sa famille en Pologne natale de son père quand il avait trois ans. Trois ans plus tard , les nazis ont envahi et la famille de Polanski - né juif, mais non - pratiquant - ont été séparés . Quand il avait sept ans , les nazis ont bouclé le ghetto de Cracovie , forçant Polanski se débrouiller par lui-même par la contrebande de marchandises dans et hors de la zone sanctionné . Inconnu de Polanski à l'époque, sa mère a été envoyée au camp de concentration d'Auschwitz , où elle a été gazé par les nazis pendant la grossesse de quatre mois. Finalement, son père a été envoyé à - et a survécu de justesse - Mauthausen - Gusen , tandis que Polanski lui-même réussi à fuir Cracovie avec l'aide de son père , qui a poussé son fils à travers un trou dans le mur comme nazis approchés pour expédier tout le monde hors des camps . Heureusement, son père avait pris des dispositions pour son fils de rester avec les Polonais non - juifs, qui nourrissait l'enfant . Pour le reste de la guerre, Polanski a vécu dans les pays pauvres et incertaine des conditions de froid , de dormir dans une grange à côté de vaches et de se demander ce qu'il est advenu de sa famille.

Une fois la guerre terminée, Polanski retrouve son père après le temps passé retour à Cracovie comme un gamin des rues , puis a rejoint un groupe de déplacés tantes , oncles et cousins ​​qui ont formé une unité de la famille élargie . Grandir en Pologne ravagée par la guerre , Polanski a trouvé du réconfort dans les voyages , le cinéma, tout en travaillant sur un programme de radio marxiste et d'agir sur la scène. Mais Polanski a trouvé sa véritable vocation , tout en paraissant devant la caméra sur un film d'étudiant , finalement rassembler assez d'argent pour assister à l' école de cinéma de Lodz. En raison de ses expériences de guerre , il y avait des lacunes dans l'éducation de Polanski, dont il comblé par des études de cinéma . Durant le programme de cinq ans à Lodz, Polanski réalisé de nombreux courts métrages, dont " Dwaj Ludzie z Szafy ( Deux hommes et une armoire ) " (1958) , à 14 minutes de film d'avant -garde au sujet de deux hommes portant une robe toute une ville maritime , avant d'être harcelés par les résidents - une métaphore sur la non-conformité et les charges d'une porte dans la société moderne . " Deux hommes et une armoire " a remporté cinq prix internationaux, dont une médaille de bronze à l'Exposition Universelle de Bruxelles .

Après avoir réalisé plusieurs courts métrages de plus noté , y compris " Gdy Spadaja Anioly ( Quand Angels Fall ) " (1959) et " Gruby je Chudy ( la graisse et le Lean ) " (1961) , Roman Polanski réalise son premier long métrage , " Noz w Wodzie ( le couteau dans l' eau ) "(1962) , un drame psychologique tendu sur un couple marié (Leon Niemczyk et Jolanta Umecka ) qui ramassent un jeune étudiant en auto-stop ( Zygmunt Malanowicz ) et l'emmener sur leur voilier , conduisant à un contentieux triangle amoureux qui se termine en tragédie. Mal reçue par les fonctionnaires de l'Etat polonais et quelques critiques internes, " Le couteau dans l' eau " est devenu une sensation dans l'Ouest , gagnant Polanski le Prix de la critique au Festival du film de Venise et une nomination à l'Oscar du meilleur film étranger. Polanski a ensuite déménagé en Angleterre, où il réalise son premier film en langue anglaise , " Répulsion " (1965) , un thriller psychologique claustrophobe qui met l'accent sur ​​la désintégration mentale rapide d'une jeune femme (Catherine Deneuve ) à la fois attiré et repoussé par au sexe, ce qui conduit finalement à commettre assassiner . Il a ensuite dirigé " Cul -de -Sac " (1966) , une comédie noire sur un couple marié (Donald Pleasence et Françoise Dorléac ) assiégés dans leur maison par une paire de voleurs erratiques , puis barré la parodie comédie - horreur "The Fearless Vampire Killers, ou Pardonnez- moi, mais vos dents sont dans mon cou "(1967) , qui co-vedette l'actrice américaine Sharon Tate .

C'était sur ​​«Les Fearless Vampire Killers " qui Polanski et Tate remplies, et ensuite a commencé une affaire . Les deux plus tard admis ni été impressionné par l'autre , avec Polanski particulièrement frustré par le manque d'expérience par intérim de la magnifique blonde. Mais comme la production a progressé, Polanski est devenu de plus en plus impressionné par ses compétences croissantes et la confiance et est devenu très paternel à son égard. Après avoir travaillé ensemble , Polanski et Tate ont emménagé dans son appartement de Londres , avant de se marier en 1968. Cette même année a marqué les débuts du film américain du réalisateur avec "Baby de Rosemary " (1968) , une adaptation énorme succès du conte best-seller d'Ira Levin sur une jeune femme waifish (Mia Farrow ) qui donne naissance au fils de Satan après avoir été violée dans un rêve par un démon. " Bébé de Rosemary " est devenu un énorme box-office et le succès critique , et a aidé à combler le fossé entre les thrillers d'Alfred Hitchcock et le film d'horreur moderne de jour. Polanski a valu une autre nomination aux Oscars , cette fois pour le Meilleur Scénario Adapté . En attendant, après Tate est tombée enceinte à la fin de 1968, le couple s'installe dans une maison Benedict Canyon dans les collines de Hollywood précédemment occupé par leurs amis , producteur de musique ( et le fils de Doris Day ) Terry Melcher et actrice Candice Bergen - peut-être la décision la plus fatidique Polanski et sa femme ferait jamais .

Retour à Hollywood, Polanski revient de diriger son triomphe le plus important et sans doute l'un des plus grands films de tous les temps , " Chinatown " (1974) , un conte de serpentine de la cupidité , la corruption et l'inceste mis en 1930 à Los Angeles . Un film noir hard-boiled avec des touches de 1970 pessimisme et la désillusion , " Chinatown " vedette Jack Nicholson Jack Gittes , un détective privé miteux spécialisé dans le divorce qui obtient embauché par Evelyn Mulwray ( Faye Dunaway ) , l'épouse du haut ingénieur de la ville pour le département de l'eau , Hollis Mulwray ( Darrell Zwerling ) . Mais quand Hollis est retrouvé mort dans le tuyau d'écoulement d'eau , Gittes décide d'enquêter davantage , menant à sa découverte de la corruption massive qui trouve finalement son chemin vers magnat de l' eau , Noah Cross ( John Huston ) , père d'Evelyn et ancien partenaire d'affaires pour Hollis . Même Gittes - un homme qui pense qu'il est tout vu - n'est pas préparé à l'état misérable des affaires , il découvre , qui se termine en tragédie pour ceux impuissants à combattre la Croix riche et dépravée . En fin de compte , Gittes se retrouve face à face avec la futilité de la lutte contre les riches , apprendre à «Oubliez ça , Jake. C'est Chinatown. " Le chef-d'oeuvre de Polanski a obtenu 11 nominations aux Oscars , mais a remporté une seule statue du meilleur scénario original . Pendant ce temps, Polanski fait une apparition mémorable à l'écran , en jouant le gangster arrogant qui nez ' infâme tranches Jake Gittes .

Pour son prochain film, " Le locataire " (1976) , un thriller psychologique dans la même veine que " Répulsion ", Polanski se jeta comme un homme vivant dans un immeuble étrange qui dénoue après être devenu obsédé par le locataire précédent , une jeune femme qui a sauté à sa mort de la fenêtre de l'appartement . Puis au début de 1977 , le 43 -year-old Polanski a été embauché comme photographe invité pour l'édition française de Vogue de prendre des photos de plusieurs filles , dont l'une s'est avéré être 13 ans, Samantha Gailey . Selon Gailey , Polanski demande à sa mère si elle pouvait être photographié pour le magazine , conduisant à une séance privée dans les collines derrière sa maison Woodland Hills. Parfois, pendant le tournage, Polanski a demandé Gailey d'enlever son haut pour qu'il puisse photographier ses seins. Bien que mal à l'aise , elle s'exécuta. Quelques semaines plus tard , Polanski s'est présenté au domicile de Gailey demandant à nouveau de tirer plus de photos. Elle a accepté et a été porté à la maison de Jack Nicholson à Mulholland Drive, où Polanski nourris Gailey champagne et Quaaludes . Lentement mais sûrement, Polanski a exhorté Gailey d'enlever ses vêtements jusqu'à ce qu'elle soit entièrement nu. Tout en prenant des photos d'elle dans un bain chaud , Polanski enlevé ses vêtements et a commencé à agresser sexuellement Gailey , qui plus tard a admis qu'elle lui a demandé verbalement à plusieurs reprises d'arrêter. Polanski a continué imperturbable , puis plus tard l'a déposée à la maison, l'avertissant de ne rien dire à personne.

Mettre " The Ninth Gate " derrière lui, Polanski dirigé peut-être son film le déplacement le plus émotionnellement à ce jour, " Le Pianiste " (2002) , un sombre , mais finalement rédemptrice true-to -life regard sur la vie du célèbre pianiste polonais et compositeur, Wladyslaw Szpilman (Adrien Brody ) . Un survivant du ghetto de Cracovie qui a échappé de justesse d'être envoyé à Auschwitz avec sa famille , Szpilman a passé le reste de la Seconde Guerre mondiale se cacher des nazis dans un appartement d'une chambre. Enfin capable de confronter ses propres expériences , Polanski a également attiré sur ses propres souvenirs vifs de survivre à la même ghetto et d'échapper à l'Holocauste , un destin que sa mère n'a malheureusement pas à partager. Le résultat fut un chef-d'œuvre complexe triomphant qui se déplaçait le public et les critiques , entraînant une nouvelle appréciation des cadeaux oubliés de Polanski . Mais comme avec tous ses films , Polanski a été confiné à travailler exclusivement en Europe , en l'occurrence l'Allemagne et la Pologne. Même après " Le Pianiste " a reçu une multitude de prix, dont un Oscar du meilleur réalisateur pour Polanski , le réalisateur - qui avait déjà eu un accord pour rejeter les accusations démenties par le procureur de Los Angeles - a annoncé qu'il n'avait pas l'intention de retourner en Amérique pour recueillir ses accolades . Malgré le génie de son film, sa nomination très causé beaucoup de gens à la fois dans les médias et l'entreprise elle-même à se demander si un homme accusé de viol qui avaient fui le pays aurait dû être nommé en premier lieu .

Roman Polanski IMDB


Roman Polanski's IMDB Profile lists all of the films that he has directed. Below is a list of the films that he has worked on since 1955 along with a listing for his newest film named "D" that will be released in 2014:

D
2013Venus in Fur
2012A Therapy (short)
2011Carnage
2010The Ghost Writer
2009GREED, a New Fragrance by Francesco Vezzoli (short)
2007To Each His Own Cinema (segment "Cinéma Erotique")
2005Oliver Twist
2002The Pianist


1999The Ninth Gate
1994Death and the Maiden
1993The King of Ads (documentary)
1992Bitter Moon
1988Frantic
1986Pirates
1979Tess
1976The Tenant
1974Chinatown
1972What?
1972Weekend of a Champion (documentary)
1971Macbeth
1968Rosemary's Baby
1967The Fearless Vampire Killers
1966Cul-de-sac
1965Repulsion
1964The World's Most Beautiful Swindlers (segment "La Rivière de Diamants")
1962Knife in the Water
1962Mammals (short)
1961The Fat and the Lean (short)
1959When Angels Fall (short)
1959The Lamp (short)
1958Two Men and a Wardrobe (short)
1957Murder (short)
1957Break Up the Dance (short)
1957Teeth Smile (short)
1955Rower (short) 


Venus in Fur - Roman Polanski Speaking at Cannes

Roman Polanski Director

ROMAN POLANSKI
Roman Polanski, now 79 years old, is considerably one of the most talented international filmmakers of all time. As a Polish-French film director, actor, producer and writer, Polanski has inspired diverse directors internationally and has made films in Poland, the United Kingdom, France and the United States. He has many accolades and professional achievements to his name and is commonly recognized as being superior in making films within the psychological horror and thriller genre as well using surrealist, noir and black comedy styles.
As a child, Polanski became absolutely obsessed with the cinema and after World War II, attended the National Film School in Lodz, where he has a star on the Lodz Walk of Fame. After making his first feature-length film in Poland, Knife in the Water, Polanski went on to make three feature films in England, which were all based on original scripts written by himself and good friend and collaborator, Gerard Brach. The first and one of Polanski’s most notorious films today, was Repulsion, a psychological horror film. This was also Polanski’s first English language film. The film is about a Belgian manicurist, Carol Ledoux, who is mentally and sexually unstable.

Repulsion is widely considered a classic of the psychological thriller genre and received positive reviews across the board from mainstream film critics. In 1965, Repulsion won both the FIPRESCI Prize and the Silver Berlin Bear-Extraordinary Prize at the 15th Annual Berlin International Film Festival. Repulsion was also nominated for a BAFTA in Best Black and White Cinematography. This film paved the way for Polanski’s inevitable entry into the cinema’s as well as providing the inspiration for many future films including Scissors in 1991 starring Sharon Stone, and Black Swan in 2010 starring Natalie Portman, who would go on to win the Academy Award for Best Actress.  
Purchase Films of Roman Polanski on DVD: